Programme « Le développement, ça y est ! » de Patrice Talon et de sa colistière Mariam Talata Chabi Yérima

Programme « Le développement, ça y est  ! » de  Patrice Talon et de sa colistière Mariam Talata Chabi Yérima

Lien vers le document original

 

Axe 1 : Réformes politiques – Consolider la démocratie, l’état de droit, les libertés et promouvoir la bonne gouvernance

  • Reformer la gouvernance locale pour la rendre plus efficace et plus vertueuse afin d’accélérer le transfert des compétences • Renforcer le bon fonctionnement des Institutions de la République
  • Entretenir le dialogue institutionnel
  • Poursuivre la réforme du système partisan pour permettre aux partis politiques d’animer efficacement la vie politique
  • Instaurer durablement la bonne gouvernance des affaires publiques
  • Promouvoir davantage l’esprit républicain pour consolider les bases de la démocratie béninoise
  • Rendre effective l’augmentation du nombre de femmes à l’Assemblée nationale dès les législatives de 2023, grâce à l’application du mécanisme de discrimination positive instauré par le nouveau code électoral
  • Assurer l’organisation des élections groupées à partir de 2026
  • Prendre et mettre en application les textes organisant la reconnaissance et le rôle de la chefferie traditionnelle
  • Engager les réflexions sur le régime de la responsabilité pénale de l’acteur politique et celui de la responsabilité politique
  • Créer des conditions d’exercice favorables à l’épanouissement des organes de presse et à l’amélioration des conditions de vie de leurs animateurs
  • Adopter une loi sur l’accès public à l’information
  • Renforcer la liberté de presse de même que les conditions d’emploi des professionnels

 

Axe 2 : Administration judiciaire– Promouvoir une justice moderne, indépendante

et accessible à tous

Poursuivre le renforcement de la justice et de l’État de droit à travers notamment :

  • L’accentuation de la lutte contre la corruption et l’impunité
  • La définition et la mise en place du programme d’aide juridictionnelle aux citoyens
  • L’amélioration du système pénitentiaire et des conditions de vie des prisonniers
  • La poursuite du programme spécial de recrutement et de formation de personnels au profit des juridictions
  • Le rattachement stratégique de la police judiciaire à l’institution judiciaire
  • La mise en place de la Cour des comptes et des chambres régionales des comptes
  • La modernisation des infrastructures, des outils et des procédures (codes de procédure dans les matières pénale, commerciale, civile, administrative, et des comptes)
  • La réforme des statuts de chacun des corps professionnels de la justice
  • L’adoption et l’application de dispositions particulières de protection de la femme et des enfants

 

Axe 3 : Finances publiques– Poursuivre les réformes destinées à assainir la gestion des finances publiques

Les réformes effectuées nous crédibilisent davantage aux yeux de nos partenaires. Nous allons donc les poursuivre pour retrouver une croissance forte dès 2021. Pour ce faire, il s’agira en particulier de

  • Généraliser la dématérialisation des procédures et favoriser les paiements bancaires ou électroniques
  • Poursuivre l’assainissement des régies financières notamment en vue de l’accroissement continu des ressources internes
  • Mobiliser toujours plus de ressources extérieures aux meilleures conditions de maturité et de taux d’intérêt
  • Poursuivre la lutte acharnée contre le gaspillage des ressources publiques

 

Axe 4 : Administration publique – Accélérer la modernisation de l’administration publique

Bâtir une administration publique de plus en plus moderne où les agents s’acquittent de leurs missions avec professionnalisme et diligence.

  • Poursuivre la dématérialisation des services
  • Améliorer la gestion des carrières
  • Promouvoir le contrôle citoyen de l’action publique (Open Gouv)
  • Poursuivre la remise automatique des livrets de pension et l’étendre aux travailleurs du secteur privé
  • Assurer la mise en œuvre effective du Haut Commissariat à la Prévention de la Corruption en République du Bénin
  • Poursuivre l’amélioration des conditions de travail et de vie des agents de la fonction publique à travers
  • La construction de la Cité Ministérielle, de la Cité Administrative, et des Cités Administratives départementales dotées de restaurants et autres commodités
  • La promotion d’un habitat décent au profit des travailleurs (logements économiques)

 

Axe 5 : Décentralisation – Promouvoir le développement local et faire de nos communes des espaces de vie agréables

Le quinquennat 2021-2026, dans ce secteur, permettra notamment de réaliser :

  • La réforme de la gouvernance locale à travers un réaménagement des rôles entre les élus et les personnels techniques d’appuis
  • La poursuite du renforcement des capacités opérationnelles des communes (ressources humaines, gestion des finances publiques, actions publiques etc.) pour une plus grande efficacité de leur action
  • La création d’un fonds d’investissement qui viendra remplacer le fonds FADEC et permettra aux communes de disposer de capacités d’accès à d’autres sources de financement
  • La construction des 12 cités administratives départementales dont les études ont été déjà réalisées
  • La construction à Allada du Centre de formation en Administration locale, dont les études sont également réalisées
  • La promotion de l’intercommunalité pour une meilleure prise en charge des problématiques communes (gestion des déchets, salubrité, assainissement, ressources en eau, éducation, etc.)
  • Le renforcement du rôle des autorités communales dans la gestion des infrastructures publiques de leurs territoires
  • L’intensification des projets d’assainissement de nos communes à travers l’extension à certaines d’entre elles, du projet Asphaltage

 

Axe 6 : Diplomatie et coopération internationale – Engager plus que jamais notre diplomatie au service du développement

Notre ambition, au cours des années à venir, c’est :

  • Consolider cette crédibilité retrouvée
  • Promouvoir le multilatéralisme comme mode de gestion des affaires relatives à l’avenir du monde
  • Opérationnaliser les postes d’Ambassadeurs résidents ou itinérants
  • Oeuvrer à une meilleure présence des cadres béninois dans les organismes régionaux et/ou internationaux
  • Promouvoir une zone de libre-échange avec le Nigeria

 

Axe 7 : Sécurité et défense – Poursuivre le renforcement de la protection des personnes et des biens

Sur les prochaines années, le challenge sera de préserver et surtout de consolider ces acquis pour renforcer la quiétude des populations et faire de notre pays une destination sûre.

Pour ce faire :

  • Une centaine de commissariats d’arrondissement seront construits et équipés
  • Les recrutements d’agents seront poursuivis, leur formation sera renforcée de même que leurs équipements
  • L’armée aura un plus grand rôle dans la promotion de la sécurité intérieure et de la protection côtière
  • Des mini casernes seront déployées sur tout le territoire national pour renforcer la protection contre le terrorisme
  • L’Agence Nationale de Protection Civile sera dotée de plus de moyens d’intervention en vue de mieux répondre aux catastrophes (inondations, incendies, etc.) et de les prévenir

 

Axe 8 : Infrastructures et transports – Construire des infrastructures de transport et de logistique modernes pour favoriser le développement

  • Notre action au cours du quinquennat 2021-2026 consistera à densifier encore plus le réseau routier à travers la réalisation de projets majeurs comme le Contournement nord de Cotonou, la Route du coton (Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara), dont le financement est mobilisé et les entreprises en cours de sélection.
  • Elle consistera aussi, pour le transport aérien, à engager les travaux de construction du nouvel aéroport international de Glo-Djigbé et à développer une offre aéronautique en partenariat avec un opérateur privé.
  • Le secteur portuaire sera marqué par la poursuite de la modernisation des infrastructures le renforcement de la sécurité sur nos côtes ainsi que la restructuration des opérateurs publics portuaires et la construction du Centre des Affaires maritimes. La mise en place du Bureau d’Embauche Unique sera effective.

 

Axe 9 : Énergie – Réaliser l’autonomie énergétique

Pour que cette dynamique observée ne reste pas une simple embellie, les actions en cours en vue d’une réelle autonomie énergétique de notre pays, seront poursuivies et achevées. Il s’agit, entre autres, de :

  • L’amélioration du réseau de distribution d’énergie électrique
  • La construction d’une nouvelle centrale de 143 MW à Maria Gléta
  • La construction de centrales solaires pour une capacité totale de 95 MW déjà en cours d’exécution
  • La poursuite des négociations et actions en vue de la réalisation du barrage hydroélectrique multifonctions de 128 MW dit Dogo-bis, sur le fleuve Ouémé
  • La réalisation de deux centres de contrôle de la distribution, l’un national et l’autre régional
  • La construction du terminal de stockage et de regazéification flottant (FSRU) dans le port de Cotonou en vue de la fourniture du gaz pour le fonctionnement des centrales thermiques de Maria-Gléta
  • La poursuite de l’amélioration de la gestion de la SBEE

 

Axe 10 : Eau potable – Garantir l’accès universel à l’eau potable

Malgré ces avancées notables, nombre de défis restent à relever. Notre objectif est que nos concitoyens n’aient plus à parcourir de longues distances pour accéder à l’eau potable, mais plutôt que l’eau vienne au plus près d’eux, dans leurs maisons et, à défaut, tout près.

Le prochain quinquennat sera marqué par la concrétisation de la mobilisation des ressources nécessaires et la poursuite des investissements pour atteindre l’accès universel d’ici 2023.

Mutualisation de la gestion des ressources en eau

  • Prioriser la synergie entre l’Agence dédiée au milieu rural et la SONEB pour poursuivre la réalisation des forages à gros débits, afin de pouvoir satisfaire à terme les besoins d’une population plus importante sur tout le territoire

Laboratoire de contrôle de la qualité de l’eau potable

  • Afin d’assurer le contrôle de la qualité de l’eau, un laboratoire de référence en la matière sera mis en service. D’ores et déjà, plusieurs actions relatives à l’organisation institutionnelle et à la réalisation de ce laboratoire de référence totalement moderne ont déjà été réalisées en vue du démarrage des travaux de construction courant 1er semestre 2021
  • Centre de formation aux métiers de l’eau
    Doter le Bénin d’un centre de référence de formation aux métiers de l’eau. Notre ambition étant de répondre de manière pérenne aux besoins en personnels qualifés des fournisseurs d’eau potable en offrant des opportunités de formations professionnelles pour leur permettre d’assurer un meilleur service

 

Axe 11 : Protection sociale – Généraliser le programme d’assurance pour le renforcement du capital humain

Au regard de ces acquis, le quinquennat 2021-2026 sera réellement celui de la généralisation du projet ARCH.

  • Dans tout le Bénin, l’assurance maladie sera une réalité et les pauvres extrêmes seront pris en charge par l’État.
  • De même, le volet formation de ARCH dont la phase pilote est en cours, pourra s’intensifier et se généraliser, tout comme le volet retraite.

 

Axe 12 : Santé- Renforcer le système de santé pour une couverture sanitaire efficace

Au cours des années à venir, la mise en œuvre de notre action passera par :

  • La poursuite et l’achèvement des travaux de construction de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi
  • La réhabilitation de la plupart des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), Centres Hospitaliers Départementaux (CHD) et hôpitaux de zone avec amélioration du plateau technique
  • La construction de centres de santé
  • L’amélioration des dotations financières pour le fonctionnement des structures
  • La mise en place d’un nouveau modèle de gouvernance des centres de santé
  • Le recrutement massif et la formation de médecins et autres agents de santé pour renforcer la qualité des soins
  • La qualification de tous les centres de santé
  • La facilitation de l’accès aux soins de qualité pour tous
  • La disponibilité de médicaments répondant aux normes et standards internationaux
  • La promotion d’industries de fabrication de médicaments et consommables médicaux
  • La poursuite de la lutte contre les faux médicaments et les centres de santé illégaux
  • La construction du laboratoire de contrôle de qualité des médicaments
  • L’acquisition et le déploiement de plus de 200 ambulances

 

Axe 13 : Education – Restructurer le système éducatif en priorisant les branches professionnelles, techniques et les formations d’excellence

Notre nouvelle vision en la matière, c’est de promouvoir un enseignement professionnel et technique de qualité pour que l’école béninoise forme désormais de la main d’œuvre qualifiée.

L’objectif poursuivi est d’inverser les tendances pour que désormais 70% au moins des enfants qui sortent de l’école, quel que soit leur niveau, soient des produits de l’enseignement et la formation techniques et professionnels avec une meilleure formation générale de base.

Aussi, le quinquennat 2021-2026 servira à :

  • Améliorer la formation générale au primaire et au secondaire à travers le recrutement et le renforcement de la formation des enseignants et la redynamisation des structures d’inspection
  • Donner corps à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de relance de l’Enseignement et de la Formation techniques et professionnels
  • Poursuivre la formation des enseignants qui a déjà démarré avec l’envoi en Europe d’une première cohorte. D’autres cohortes suivront jusqu’à atteindre un nombre suffisant d’enseignants compétents
  • Entreprendre la réforme de l’enseignement supérieur
  • Concrétiser la mise en oeuvre de Sèmè City sur son site dans la commune de Sèmè Podji.

Par ailleurs, ce quinquennat devra permettre de :

  • Améliorer la qualité de l’enseignement à travers le recrutement et la formation
  • Généraliser les cantines scolaires à toutes les écoles primaires publiques de notre pays
  • Étendre la gratuité de l’école pour les filles au second cycle du Secondaire
  • Encourager l’enseignement des matières scientifiques, techniques, d’ingénierie et de mathématiques
  • Promouvoir davantage les matières scientifiques dans la formation générale

 

Axe 14 : Environnement et cadre de vie – Renforcer l’amélioration en cours du cadre de vie et préserver l’environnement

Il s’agira de préserver les acquis mais aussi de :

  • Conduire la phase 2 du projet Asphaltage
  • Réaliser le programme d’assainissement pluvial de Cotonou
  • Mettre en œuvre le projet d’assainissement des villes principales notamment Porto-Novo, Sèmè-Podji, Pobé, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Lokossa, Aplahoué, Abomey, Bohicon, Dassa, Parakou, Natitingou, Kandi et Djougou
  • Faire aboutir les constructions des cités ministérielle et administrative, et la rénovation des ministères et bâtiments administratifs
  • Procéder à la construction des sièges des institutions de la République et autres institutions à Porto-Novo
  • Élaborer un règlement d’urbanisme pour soutenir la dynamique de modernisation du cadre de vie, en particulier de l’habitat
  • Achever la construction de 2 stations de traitement des boues de vidange dans le Grand Nokoué (Abomey-Calavi et Sèmè-Podji) et à Parakou
  • Achever l’élaboration et assurer la mise en œuvre du plan d’aménagement du plateau d’Abomey-Calavi
  • Poursuivre la mise en œuvre de la réforme foncière, l’amélioration de la gouvernance foncière et la sécurisation des opérations de lotissement

Il s’agira également de développer des villes durables et résiliantes, ainsi que d’assurer une gestion rationnelle de l’environnement et des ressources naturelles.


 

Axe 15 : Sports – Rendre le sport béninois compétitif, attrayant et valorisant pour ses acteurs

L’engagement de l’État au profit du secteur sera maintenu. Ainsi :

  • Les investissements se poursuivront en vue de la construction des stades omnisports dans les communes qui n’en bénéficient pas encore
  • La construction des 6 académies sportives sera effective
  • L’académie de tennis prévue à Avlékété sera également une réalité
  • Un boulodrome aux normes internationales sera construit dans la commune d’Abomey-Calavi
  • Le soutien de l’État aux fédérations et associations sportives sera maintenu
  • La professionnalisation du sport béninois sera renforcée
  • L’unité de production de contenus sportifs sera mise en place et des partenariats seront noués en vue de leur diffusion internationale pour valoriser le sport béninois au-delà des frontières nationales
  • Le Complexe Sportif, Culturel et Artisanal UNAFRICA de Cotonou

 

Axe 16 : Artisanat – Créer les conditions pour permettre aux artisans de mieux valoriser leurs activités

  • Construire un centre artisanal moderne à Cotonou (village artisanal du complexe UNAFRICA)
  • Mettre effectivement en place la Chambre des Métiers de l’Artisanat
  • Rendre opérationnel le projet de développement des chaînes de valeur des produits de l’artisanat du Bénin à labelliser, certifier et commercialiser sur le plan sous-régional, régional et international
  • Lancer les programmes de formation au profit des artisans dans le cadre du volet formation de l’Assurance pour le Renforcement du Capital humain (ARCH)
  • Structurer le financement des artisans à travers le dispositif ARCH micro-crédit et le système bancaire classique
  • Mettre en place auprès de ARCH micro crédit et du système bancaire, une ligne de financement de 50 milliards de FCFA et une ligne de garantie de 20 milliards au profit des emprunteurs

 

Axe 17 : Art et culture – Mettre en avant la scène culturelle florissante du bénin et promouvoir des manifestations artistiques de premier plan

Le nouveau quinquennat verra se concrétiser :

  • L’organisation d’une biennale à partir de 2023 et son positionnement en tant que principale manifestation d’art contemporain africain. Les infrastructures déjà en construction y aideront
  • L’élaboration d’une base de données des artistes plasticiens comportant les artistes recensés sur tout le territoire national, la description de leur parcours et de leurs œuvres
  • L’allocation d’une enveloppe annuelle de 500 millions de FCFA pour l’acquisition d’œuvres d’art auprès des artistes pour constituer la réserve de la Galerie nationale d’une part, et pour animer le marché de l’art d’autre part
  • La mise à disposition d’un espace dédié aux expositions
  • L’offre de service de coaching personnalisé pour soutenir et accompagner les artistes talentueux
  • Le développement de deux outils digitaux modernes
  • L’« e-Art Bénin » qui offrira aux artistes un espace de communication autour de leurs parcours et activités mais également un espace de vente de leurs œuvres
  • L’« i-Cap Bénin » qui servira à déterminer l’Indice de cotation sur le plan national des artistes plasticiens béninois sur la base de critères communément utilisés dans le monde de l’art.

 

Axe 18 : Tourisme – Positionner le Bénin comme destination touristique majeure du continent et du monde

Au regard des projets dont les études ont déjà été finalisées, de nombreux chantiers physiques seront ouverts dès 2021 pour donner corps à l’éclosion du Bénin comme pôle d’attractions touristiques de référence. Il s’agit de :

  • L’aménagement de deux lacs marins
    • À Cotonou sur 50 hectares, dans le périmètre des hôtels PLM Aledjo et El Dorado Beach Club
    • À Avlékété (Ouidah) par la réalisation d’une digue immergée de 5 kilomètres. Ce lac marin constitue un atout majeur pour créer et aménager des espaces de sports nautiques et des complexes hôteliers de haut standing
  • Le Complexe Marina de Ouidah en instance de démarrage
  • Le projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié » pour lequel les études sont finalisées et des maisons pilotes ont été construites en attendant le déploiement du projet dans toute son envergure
  • La construction de réceptifs hôteliers de grande réputation en partenariat avec des opérateurs privés notamment Club Med, DHAWA/Banyan Tree, Sofitel et Hilton
  • Le Pôle muséal d’Abomey et celui de Porto-Novo avec le Musée du Vodun/Orisha
  • La Route des Couvents Vodun/Orisha, un circuit inédit de visites touristiques
  • La Route des Tatas à Boukoumbé
  • Le Palais royal et l’arène pour la célébration de la Gaani à Nikki
  • La Halte touristique à Allada avec la réhabilitation de la Maison coloniale et l’aménagement de la Place « Toussaint Louverture »
  • La poursuite de la restauration du patrimoine afro-brésilien à travers tout le pays
  • Les sept arènes culturelles dont les études sont déjà achevées
  • La valorisation et la réhabilitation de certains autres sites touristiques
  • La construction de centres de formation aux métiers du tourisme et de l’hôtellerie

 

Axe 19 : Agriculture – Faire du Bénin une puissance agricole régionale

  • Initier un programme national de développement des plantations et de grandes cultures d’un coût de 500 milliards de FCFA pour une agriculture d’envergure industrielle
  • Accélérer la mécanisation agricole en facilitant l’accès des producteurs au financement pour que la daba cesse d’être leur principal outil de travail
  • Promouvoir des techniques et pratiques culturales résiliantes au changement climatique
  • Mettre en place des centres de service et de formation au profit des producteurs agricoles
  • Promouvoir la transformation industrielle de la production agricole pour favoriser la création d’emploi dans le secteur
  • Promouvoir l’élevage sédentaire pour réduire les peines de nos éleveurs tout en améliorant leurs revenus
  • Poursuivre l’assainissement des plans d’eau, procéder à leur dragage pour favoriser une meilleure reproduction des espèces halieutiques
  • Définir de nouvelles voies pour assurer la résilience contre les dérèglements climatiques
  • Mettre en place un programme de développement de la pêche et de l’aquaculture
  • Mettre en œuvre différentes actions de mécanisation agricole
  • Renforcer les interventions du Fonds National de Développement Agricole
  • Mettre en place un programme pour améliorer les performances de l’élevage

 

Axe 20 : Industrie et Commerce – Stimuler le boom industriel

Nous pouvons espérer pour notre pays, un boom industriel au cours des prochaines années grâce à des actions structurantes déclinées en 3 volets :

  • Une industrialisation accélérée par la promotion de l’implantation
    • d’usines de transformation de produits agricoles dans la Zone économique spéciale de Glo Djigbé
    • de nouvelles usines pour l’égrenage et la transformation de la fibre de coton
    • d’usines de fabrication de médicaments et de consommables médicaux
    • d’industries de transformation des produits miniers (pierres de verrerie, marbre, granite, …)
    • d’unités de fabrication d’emballages éco-responsables
  • Des institutions et des appuis techniques et financiers novateurs pour renforcer et promouvoir
    • les capacités des entreprises en relation avec les organisations du secteur privé
    • les partenariats techniques entre entreprises béninoises et étrangères en relation avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin
    • l’engagement des entreprises dans les actions de recherche et développement
    • l’émergence de champions économiques nationaux
  • Des infrastructures marchandes modernes à travers les constructions
    • de marchés modernes dans différentes communes dont 15 déjà identifiées
    • de la plateforme agro-alimentaire du Grand Nokoué (marché de gros)
    • d’un centre commercial de grand standing à Cotonou, pour accueillir notamment les commerces à délocaliser du marché Dantokpa (pagnes, bijoux, maroquinerie, cosmétiques, etc.)

 

Axe 21 : Numérique et digitalisation – Accélérer les investissements massifs pour le développement d’infrastructures et de services numériques de qualité

  • Apporter le haut et le très haut débit au plus près des populations et des entreprises béninoises par le biais des investissements publics et privés :
    • Renforcer la fiabilité du backbone national à fibre optique par le déploiement de la section ouest
    • Étendre la couverture numérique des populations, notamment dans les zones rurales, et déployer des points numériques communautaires et des hotspots publics dans les zones à forte densité de population
  • Renforcer le service aux citoyens et aux entreprises par la généralisation des eServices et par l’accélération de la digitalisation de l’Administration publique
    • Finaliser la dématérialisation des procédures administratives dans tous les secteurs de l’Administration publique, y compris au niveau décentralisé
    • Accroître les eServices sur le portail national des services publics
    • Réaliser une plateforme d’accès ouvert aux données de l’Administration béninoise, et adopter une loi sur l’accès public à l’information
    • Accélérer l’exécution de la Stratégie de Sécurité numérique pour consolider la confiance numérique
  • Développer les services et usages numériques innovants et de qualité et dans tous les secteurs de la vie économique et sociale
    • Poursuivre la digitalisation des curricula et des contenus dans les établissements d’enseignement et de formation ainsi que la mise en place des salles numériques dans les établissements d’enseignement
    • Mettre en place un centre numérique d’archivage d’œuvres audiovisuelles, multimédia et cinématographiques
    • Renforcer la structure de Régulation des données
    • Renforcer les initiatives d’appui à l’entrepreneuriat numérique

 

Axe 22 : Médias – Moderniser les infrastructures de production média et soutenir l’amélioration des contenus

  • Renforcer l’accès des citoyens aux médias et à l’information de qualité par la mise en œuvre d’actions visant l’adhésion du Bénin au Partenariat pour un Gouvernement ouvert
  • Créer les conditions de l’autonomie financière des médias
    • Créer les conditions de l’autonomie financière des médias
    • Elaborer la loi sur la communication publicitaire et le cadre institutionnel y relatif
    • Susciter la dynamisation du marché publicitaire et une meilleure structuration de l’écosystème des médias audiovisuels par la réalisation des mesures d’audience des chaînes de radio et de télévision
    • Développer les dispositifs permettant à l’État de déterminer les tirages et les ventes des quotidiens et périodiques imprimés
    • Orienter les aides et appuis de l’État aux médias vers des projets d’investissements et structurants, propices au développement du secteur
    • Soutenir les initiatives d’acquisition des droits de diffusion par les médias béninois, d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques à forte valeur ajoutée
    • Favoriser à travers la spécialisation des professionnels des médias dans des domaines prioritaires de l’État (agriculture, tourisme, numérique, santé, infrastructures, etc.), l’émergence d’une presse de qualité favorisant l’information et l’éducation de la population
  • Accélérer la modernisation des médias du service public et enrichir l’offre de services
    • Transformer l’ORTB en une société d’édition de services audiovisuels moderne, sur le plan des équipements, de l’organisation et des processus et procédures internes
    • Faire de BB24 une deuxième chaine de télévision du service public complémentaire à l’ORTB
    • Lancer des chaînes thématiques soutenant les domaines à forte valeur promotionnelle tels que le sport, la culture, le tourisme, l’entrepreneuriat, etc. afin de répondre aux attentes diverses
    • Soutenir le développement des radios rurales locales (équipements, formation)
  • Soutenir les nouveaux médias dans leur développement par la sensibilisation et une production de qualité
    • Sensibiliser aux règlementations applicables aux nouveaux médias pour un exercice en conformité avec la loi
    • Promouvoir les mécanismes existants pour une lutte efficace contre les fake news
    • Transformer le fonds d’appui à la production audiovisuelle en une agence nationale de production de contenus multimédias pour la promotion pays

 

Axe 23 : Climat des affaires – Poursuivre le vaste programme d’amélioration du climat des affaires

Les principales mesures d’ordre général prévues portent sur :

  • L’amélioration de la qualité de gestion des processus de délivrance du permis de construire et des titres de propriété
  • La mise en œuvre de mesures visant à assurer davantage de compétitivité au Port de Cotonou (amélioration de la qualité des procédures, réduction des coûts et des délais des formalités),
  • Le suivi de l’application effective des dispositions de la loi de modernisation de la justice pour assurer la qualité et la célérité dans les décisions de justice en matière commerciale
  • La prise d’actions visant à faire corriger, au niveau de la législation communautaire, les dispositions présentant des insuffisances par rapport aux meilleures pratiques internationales en matière de promotion du climat des affaires
  • La poursuite de l’usage des outils digitaux pour optimiser les processus de délivrance de services publics aux opérateurs économiques

En dehors de ces mesures, le gouvernement adoptera une politique volontariste d’accompagnement des investisseurs dans les différents secteurs de l’économie nationale. Divers instruments seront utilisés à travers les institutions d’appui au secteur privé avec la possibilité de mise en place par l’État de fonds d’investissement pour répondre à des besoins spécifiques.

Dans le secteur agricole, les investisseurs auront la possibilité de saisir les opportunités et facilités liées au développement des zones économiques spéciales et l’aménagement de domaines pour de grandes cultures.

Dans le secteur de l’énergie, les producteurs indépendants d’énergie (IPP) bénéficieront d’avantages fiscaux dérogatoires pour leurs investissements


 

Axe 24 : Emploi – Stimuler la création d’emplois durables

Les principales actions phares du quinquennat 2021-2026 vont consister à :

  • Poursuivre et intensifier dans tout le pays, les travaux à haute intensité de main d’œuvre
  • Relancer les programmes de recrutement ciblé dans la fonction publique
  • Soutenir et consolider les initiatives d’accès aux marchés des entreprises par notamment une meilleure orientation de la commande publique
  • Promouvoir les initiatives locales d’emploi dans les territoires
  • Renforcer les capacités des candidats à l’emploi, tant pour l’emploi salarié que l’auto-emploi
  • Améliorer l’offre de formation et d’enseignement dans le sens de leur adéquation avec les besoins du marché à travers la mise en œuvre des actions de la Stratégie Nationale de l’Enseignement et de la Formation Technique et Professionnelle
  • Soutenir financièrement les entreprises qui éprouvent des difficultés à mobiliser de la main d’œuvre qualifiée et compétente, par la poursuite et la consolidation du Programme Spécial d’Insertion dans l’Emploi (PSIE)

 

Axe 25 : Financement du programme – Mettre en place une stratégie innovante de mobilisation des ressources

Pour le quinquennat 2021-2026, la stratégie se déclinera en 3 axes majeurs :

  1. la sécurisation du recouvrement des recettes budgétaires à travers le renforcement des actions de dématérialisation ;
  2. l’élargissement de la base imposable et la promotion du civisme fiscal ;
  • la mise en place d’instruments innovants de mobilisation et d’optimisation de l’épargne nationale.

A cet effet, au nombre des grandes réformes prévues pour les 5 prochaines années, on peut citer :

  • Le renforcement des synergies d’actions entre les régies financières
  • La poursuite des initiatives en matière de dématérialisation des services et des procédures au niveau de toutes les régies financières
  • L’extension des services publics au profit des acteurs informels et la mise en place d’une fiscalité adaptée aux activités du secteur agricole
  • Le développement des activités de la Caisse des Dépôts et Consignations du Bénin (CDC Bénin)
  • Le renforcement du partenariat avec les institutions financières sous régionales et internationales ainsi qu’avec le secteur privé local et étranger

Crédit photo : letelegramme-pressebenin.com